Josselin Maingard

Josselin-Jean, comte Maingard est un militaire français, né le 11 juin 1759 et mort le 18 mars 1832/8. Il est le fondateur du Collège de Bourbon de Saint-Denis de La Réunion.

Josselin Maingard est né sur l’Isle de France (Île Maurice) en 1759, fils de Josselin Julien Hubert Alexandre, comte Maingard (1719 – 1784) et de sa femme Laurence Louisson de Bassemaison (1715 – 16 novembre 1760), et petit-fils paternel de Joseph, comte Maingard, et de sa femme Norberte Le Reculon. Il choisit comme ses ancêtres la profession des armes.

Il fait ses études en France au collège Mazarin. Le 28 septembre 1777 best socks for football, il est élevé au grade de lieutenant par un brevet du Roi. Il fait ses premières armes sous les ordres du capitaine de Vaisseau Bailli de Suffren. Il participe aussi à la prise de Trinquemalay.

Le 31 octobre 1786, il épouse Marie Antoinette Julie de Barry, née à Port-Louis le 6 décembre 1765 à l’église de Pamplemousses et morte en 1850, fille de Balthazar de Barry (29 juillet 1737 – 17 janvier 1810) et de sa femme (27 janvier 1763) Marie Madeleine de la Roche du Ronzet (12 février 1750 – 15 février 1830) et petite-fille maternelle de Claude de la Roche du Ronzet et de sa femme Jeanne Françoise Duplessis. Ils ont ensemble sept enfants : Étienne, Virginie, Paul Marcelin, Claudine, Alexis, Jules et Joseph Maignard.

Promu commandant le 30 novembre 1810, il défend l’Isle de France contre les vaisseaux anglais, Finalement, la colonie tombe aux mains des Britanniques.

Le 29 mai 1813, il est nommé sous-directeur d’Artillerie à Cherbourg. La même année, il reçoit la Croix d’honneur et est fait Chevalier de Saint-Louis.

Au traité de Paris du 30 mai 1814, l’île Bourbon est rendue à la France. Il est alors envoyé dans cette colonie comme directeur de l’Artillerie avec le titre de Colonel. Il rencontre Pierre Bernard Milius, capitaine de vaisseau, gouverneur de Bourbon, qui accepte de parrainer la création du Collège Royal de Bourbon.

Colonel en retraite, on lui confie la direction de l’établissement. Il avait d’ailleurs fondé à l’île de France, en 1790, l’École Centrale à Port-Louis.

Le Collège Royal compte au début 25 élèves et tout le personnel est placé sous sa responsabilité. Pierre Bernard Milius le charge d’élaborer le règlement concernant l’enseignement, les examens, la distribution des prix mais aussi les punitions. La cour d’honneur de son collège a vu passer des hommes comme : Raymond Barre, Jacques Vergès, Albert Lougnon, Auguste Legros, etc.

En 1820, il est élu vice-président de la société philotechnique, qui a pour mission, entre autres, de répandre le goût des arts et des sciences dans la Colonie.

Attiré par la littérature et les Belles lettres, il écrit des poèmes comme L’Etoile :

Josselin Maingard meurt le 18 mars 1838 à l’âge de 79 ans. Sa femme décède le 10 octobre 1850.

La Rue de Paris (Saint-Denis) qui se situe à Saint-Denis water bag running, capitale de La Réunion, est réputée pour ses belles villas créoles et ses grands monuments historiques : le Jardin de l’Etat, Évêché, l’Artothèque, l’Ancien hôtel de ville… Cette rue représente également une belle transition historique avec les statues de quelques grands hommes (Roland Garros, Mahé de la Bourdonnais, Leconte de Lisle, Victor Mac Auliffe, Alexandre Robinet de la Serve, Théodore Drouet, Léon Dierx, François Gédéon Bailly de Monthion, Joseph Hubert,Pierre Poivre) qui ont fait l’histoire de La Réunion dans les domaines aussi différents que la science, la politique retro soccer gear, la littérature, l’éducation ou l’aviation.

Sur cet itinéraire historique on trouve également la statue de Josselin Maingard ; son buste se dresse sur un piédestal de marbre d’environ trois mètres de haut. Il a été inauguré le 13 août 1863 au Lycée impérial, devenu par la suite Lycée Leconte-de-Lisle puis Collège de Bourbon.

Alexandre Robinet De La Serve

Bailly Gédéon de Monthion

Joseph Hubert

Labourdonnais

Leconte De Lisle

Léon Dierx

Roland Garros

Pierre Poivre2

Théodore Drouhet

Victor Mac Auliffe