Robert Leeson

Robert Arthur Leeson, né le à Barnton (en) dans le Cheshire et mort le (à 85 ans) Stainless Steel Mug 12 oz, est un écrivain britannique de livres pour la jeunesse. Au cours d’une carrière prolifique, il est l’auteur de 70 ouvrages, publiés entre 1973 et 2003. Dans les années 1980, il contribue au succès de la série télévisée Grange Hill en publiant cinq romans inspirés des personnages.

Natif de Barnton, il est le benjamin d’une famille de quatre enfants. Très tôt

New York City Football Club Away Jerseys

New York City Football Club Away Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, il se passionne pour l’écriture et travaille pour un journal local avant d’être mobilisé pour son service national fitness fanny pack, qui l’amène à voyager en Égypte. Après sa démobilisation, il intègre la rédaction du Daily Worker, (qui est rebaptisé le Morning Star en 1966), poussé par un engagement marqué à gauche.

Il réalise son rêve de devenir un écrivain à temps plein dans les années 1970, se livrant à des études de l’histoire syndicale et écrivant de nombreux ouvrages pour la jeunesse, dont plusieurs romans historiques, comme Maroon Boy (1974) lemon press machine, The Third Class Genie (1975), ou de science-fiction, comme les séries Time Rope (1986) et Zania Experiment (1993). Il écrit aussi des romans assimilables au mouvement du Réalisme socialiste, comme It’s My Life (1990) et à la comédie avec Silver’s Revenge (1978), suite de L’Île au trésor de Robert Louis Stevenson. Robert est aussi l’auteur d’une série de romans inspirés des personnages de la série télévisée Grange Hill, dont le premier s’intitule Grange Hill Rules, OK?, publié en 1980.

Il est élu président de la Writer’s Guild de 1985 à 1986 et remporte le Eleonor Farjeon Award for Services to Children and Literature en 1985.

Pendant 30 ans, il visite les écoles, bibliothèques et centres communautaires à travers le Royaume-Uni pour aider les enfants à développer leur créativité littéraire et organise des séances de contes.

Robert Leeson continue d’écrire jusqu’à la fin de sa vie, auto-publiant des recueils de poèmes illustrés par sa femme Gunvor, d’origine norvégienne, qu’il rencontre à Budapest en 1952 et qu’il épouse deux ans plus tard, à Oslo. De leur union, naissent deux enfants, Fred et Christine.

Il meurt le , âgé de 85 ans.