Élections à Aillant-sur-Milleron

Cette page recense les résultats de l’ensemble des votes, élections et référendums ayant eu lieu dans la commune d’Aillant-sur-Milleron (Loiret) depuis 2000.

Les élections municipales de 2008 ont lieu le 9 et le 16 mars 2008. Pour la commune d’Aillant-sur-Milleron, les conseillers municipaux sont élus selon le mode de scrutin majoritaire. Compte tenu du nombre d’habitants dans la commune lors du dernier recensement, le conseil municipal est composé de 11 membres conformément au Code général des collectivités territoriales. À l’issue des élections qui se déroulent en un seul tour et dont les résultats figurent ci-après, Lysiane Chapuis est élu maire.
L’élection des conseillers généraux a lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, la moitié des sièges dans chaque département étant renouvelée tous les trois ans. Le département du Loiret comprend 41 cantons. La commune d’Aillant-sur-Milleron est sur le territoire du canton de Châtillon-Coligny.
Les élections cantonales de 2008 ont lieu les 9 et 16 mars 2008. Alain Grandpierre (UMP) est élu conseiller général au 2e tour avec 53,88 % des suffrages exprimés sur le canton et 61,69 % sur la commune. Il devance Brieuc Nicolas (Divers droite) qui obtient 38,31 % sur la commune et 46,12 % sur le canton. Le taux de participation est de 54,27 % sur la commune et de 61,24 % sur le canton.
Les élections régionales renouvellent les 25 conseils régionaux de Métropole et d’outre-mer ainsi que l’Assemblée de Corse. Les conseillers régionaux sont élus dans chaque région au scrutin de liste à deux tours sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation. Dans la région Centre, 77 sièges sont à pourvoir.
Les élections régionales de 2010 ont lieu les 14 et 21 mars. Les résultats pour la commune sont les suivants :
Les élections régionales de 2004 ont lieu les 21 et 28 mars.Les résultats pour la commune sont les suivants :
Les élections législatives de 2012 se déroulent sur deux tours de scrutin les 10 et 17 juin, dans la continuité de l’élection présidentielle qui s’est tenue les 22 avril et 6 mai 2012, selon un mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Un redécoupage des circonscriptions législatives est réalisé en 2010 pour tenir compte de l’évolution de la démographie française et pour répondre à une demande du Conseil constitutionnel. Le nombre total de députés, 577, désormais inscrit dans la Constitution depuis la réforme de la constitution française de juillet 2008, reste inchangé, mais certains départements voient le nombre de circonscriptions et leur composition modifiés. Le département du Loiret voit ainsi leur nombre passer de 5 à 6. La commune n’est pas concernée par le redécoupage et reste rattachée à la 4e circonscription.
Les élections législatives de 2007 se déroulent sur deux tours de scrutin les 10 et 17 juin. Le découpage électoral est le même que celui des élections de 2002. Sans surprise, la majorité sortante UMP est reconduite, quelques semaines après l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, avec toutefois un nombre de sièges réduit par rapport aux précédentes élections. Dans la 4e circonscription du département du Loiret, dont dépend la commune d’Aillant-sur-Milleron, le député sortant, Jean-Pierre Door, est réélu au 1er tour avec 51,14 % des suffrages. Les résultats pour la commune sont les suivants :
Les élections législatives de 2002 des députés de la XIIe législature ont lieu les 9 et 16 juin 2002, dans la foulée de l’élection présidentielle de 2002 qui a vu la réélection de Jacques Chirac. La droite parlementaire sort largement vainqueur de ces élections, marquées par un nouveau record d’abstention (39%) maillots de foot vente. Les députés sont élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans 577 circonscriptions, le département du Loiret en comportant cinq. La commune d’Aillant-sur-Milleron est sur le territoire de la 4e circonscription qui voit la victoire de Jean-Pierre Door (Union pour la Majorité présidentielle, élu au 2e tour avec 63,3 % des suffrages exprimés). Les résultats au niveau de la commune sont les suivants :
Le premier tour de l’élection présidentielle de 2012 voit s’affronter dix candidats. François Hollande, candidat du Parti socialiste, et Nicolas Sarkozy, président sortant et candidat de l’UMP robe sandro, se qualifient pour le second tour, avec respectivement 28,63 % et 27,18 % des suffrages exprimés. Parmi les candidats éliminés, Marine Le Pen (17,90 %), Jean-Luc Mélenchon (11,10 %) et François Bayrou (9,13 %) obtiennent des scores significatifs. À l’issue du second tour, deux semaines plus tard, François Hollande est élu président de la République avec 51,64 % des suffrages exprimés, contre 48,36 % à son adversaire. À Aillant-sur-Milleron, Marine Le Pen arrive en tête du premier tour avec 34,52 %, suivie de Nicolas Sarkozy avec 33,33 %, François Hollande avec 13,1 % et enfin François Bayrou avec 11,11 %, aucun autre candidat ne dépassant le seuil des 5 %. Au second tour, les électeurs ont voté à 29,92 % pour François Hollande contre 70,08 % pour Nicolas Sarkozy avec un taux d’abstention de 82,02 %.
Le premier tour de l’élection présidentielle de 2007 a été marqué par une participation exceptionnelle avec un score de 83,97 % des inscrits. Ce taux est comparable à celui du premier tour de l’élection présidentielle de 1965 qui était de 84,7 % et celle de 1974 qui était de 84,2 %. Nicolas Sarkozy (31,18 %) et Ségolène Royal (25,87 %) arrivent en tête pour le premier tour de l’élection devant François Bayrou (18,57 %) et Jean-Marie Le Pen (10,44 %). Au second tour, Nicolas Sarkozy est élu Président de la République française, avec 53 maje robe,06 % des suffrages, contre Ségolène Royal avec 46,94 %. À Aillant-sur-Milleron Nicolas Sarkozy est arrivé en tête au premier tour avec 33,2 %, suivi de François Bayrou avec 18,97 %, Jean-Marie Le Pen avec 17,79 % et enfin Ségolène Royal avec 17 %, aucun autre candidat ne dépassant le seuil des 5 %. Au second tour, les électeurs ont voté à 68 crampons de football de puma pas cher,35 % pour Nicolas Sarkozy contre 31,65 % pour Ségolène Royal avec un taux d’abstention de 14,29 %.

Le 21 avril 2002 est inédit dans la vie politique française, puisqu’un représentant d’un parti classé à l’extrême droite de l’échiquier politique a réussi à se qualifier pour le second tour d’une élection présidentielle. Jacques Chirac est réélu président de la république avec le plus fort score depuis la création de la Cinquième République : 82,21 % ; Jean-Marie Le Pen obtient 17,79 % des suffrages exprimés. À Aillant-sur-Milleron, Jacques Chirac arrive en tête au premier tour avec 26,19 %, suivi de Jean-Marie Le Pen avec 25,24 %. Viennent ensuite Lionel Jospin avec 9,52 %, François Bayrou avec 7,62 %, puis Jean Saint-Josse avec 7,62 % et Alain Madelin avec 5,71 %, aucun autre candidat ne dépassant le seuil des 5 %. Au second tour, les électeurs ont voté à 72,27 % pour Jacques Chirac contre 27,73 % pour Jean-Marie Le Pen avec un taux d’abstention de 17,04 %, résultat inférieur aux tendances nationales.
Le référendum sur le quinquennat présidentiel, visant à réduire la durée du mandat présidentiel de sept à cinq ans, a lieu le 24 septembre 2000. La question posée est : « Approuvez-vous le projet de loi constitutionnelle fixant la durée du mandat du président de la République à cinq ans ? » Les électeurs votent « oui » à une large majorité (73,21 % des suffrages exprimés), dans un contexte de forte abstention (69,81 %). Localement, les votes sont respectivement de 64,81 % pour le “oui” et de 35,19 % pour le “non”.
Le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l’Europe a eu lieu le 29 mai 2005. À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés. Ce troisième référendum français sur un traité européen (après ceux de 1972 et 1992) est le premier à être rejeté. Localement les électeurs de la commune votent à 46,04 % pour le “oui” et à 53,96 % pour le “non”.

Tayseer Allouni

Tayseer Allouni est un journaliste hispano-syrien, né à Deir ez-Zor en Syrie le 20 mars 1955. Appartenant à la chaîne de télévision qatari Al Jazeera, il est le premier journaliste à avoir fait une interview avec Oussama ben Laden après les attentats du 11 septembre 2001.
Il a d’abord été journaliste à l’agence de presse nationale espagnole (EFE) puis de la chaîne Al-Jazira. En 1999, il est désigné correspondant de la chaîne à Kaboul. Il a couvert la guerre contre l’Afghanistan et l’Irak. Lors de la guerre contre l’Afghanistan, son bureau à Kaboul fut bombardé par l’US Air Force euro de foot 2016 outlet. Ensuite pendant la guerre contre l’Irak, son bureau de Bagdad fut à son tour bombardé, tuant le journaliste jordanien Tarek Ayyoub. Tayseer Alouni est allé alors se réfugier dans le bureau d’Abou Dhabi TV, qui fut lui aussi bombardé. Tayseer Alouni qui a la double nationalité espagnole et syrienne rejoint alors l’hôtel Palestine où se trouvent ses collègues espagnols. L’hôtel fut alors à son tour bombardé tuant un cadreur espagnol maillots de football 2016 sale.
Allouni a été arrêté en Espagne le 8 septembre 2003 sur renseignements fournis au gouvernement de José María Aznar par la CIA qui l’accusait d’être un militant d’Al-Qaïda. S’insurgeant contre cette incarcération, Aidan White, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes, avait aussitôt déclaré : « Au cours des dernières années euro de foot 2016 outlet, une irritation des Occidentaux, particulièrement des américains, s’est exprimée à l’encontre des médias arabes, et particulièrement d’Al-Jazira. Ses bureaux ont été attaqués militairement d’abord en Afghanistan, puis deux fois en Irak. Avec cette arrestation, cela commence à ressembler au développement d’une chasse internationale aux sorcières »[réf maillots de foot en ligne 2016. nécessaire].
Le jeudi 18 septembre 2003, le juge espagnol Baltasar Garzón a inculpé Tayseer d’« intégration dans l’organisation terroriste Al-Qaïda » et maintenu en détention. Le jeudi 23 octobre 2003, après quarante-cinq jours de détention le juge de l’Audience nationale Guillermo Ruiz Polanco lui accorde une mise en liberté sous caution au vu de son état de santé. Le 26 septembre 2005, Allouni est innocenté d’avoir appartenu à al-Qaida mais il est inculpé d’avoir collaboré avec un réseau terroriste et il est condamné à 7 ans de prison ferme. Allouni rejette toute connexion avec le réseau. Plusieurs organismes appellent à sa libération à côté de la Fédération internationale des journalistes comme l’observatoire français des droits de l’homme et la fondation Gandhi.

Richard B. Harrison School

Richard B. Harrison School is a historic school complex located at Selma, Johnston County, North Carolina. The complex consists of contains an agricultural building constructed in 1953 with a 1965 bricklaying shop addition; a gymnasium and classroom building built in 1955; a pump house (c mcm taschen. 1955) karen millen online sale; and the 1956 elementary school classroom building gucci online. Also on the property is a contributing baseball field (c. 1950). The school buildings are all one-story, Modern Movement brick veneer buildings. The complex served the African-American students of Johnston County until the system was integrated in 1970. Harrison School closed in 1987.
It was listed on the National Register of Historic Places in 2012.
In 2012, the school was renovated and transformed into the Harrison Center for Active Aging jordan outlet, the largest multipurpose senior center in Johnston County, North Carolina.
In 2014, the Town of Selma received the Ernest B. Messer Award by the NC Deptartment of Health & Human Services for the dedication and renovation of the Harrison Center.

Kajol

Kajol (Hindi, काजोल, Kājol; Bengalisch: কাজল, Kājal; * 5. August 1974 in Mumbai, Maharashtra; bürgerlicher Name: Kajol Devgn (früher: Devgan), Geburtsname Kajol Mukherjee) ist eine der bekanntesten, beliebtesten und erfolgreichsten indischen Bollywood-Schauspielerinnen. Sie ist mit dem Schauspieler Ajay Devgan verheiratet, mit dem sie zwei Kinder hat. Mit dem indischen Schauspieler Shah Rukh Khan bildet sie das beliebteste und erfolgreichste indische Filmpaar aller Zeiten. Kajol hält, neben ihrer Tante Nutan, den Rekord als fünffache Preisträgerin der Filmfare Award in der Kategorie Beste Hauptdarstellerin.

Kajol kommt aus einer Familie, die schon lange im Filmgeschäft tätig ist: Ihre Urgroßmutter Rattan Bai war Schauspielerin, nach ihr Kajols Großmutter Shobhna Samarth. Kajols marathische Mutter ist Tanuja, die zusammen mit ihrer älteren Schwester Nutan in den 60ern zu Ruhm kam. Kajols bengalischer Vater, Shomu Mukherjee, war Produzent und Regisseur, während Kajols Schwester Tanisha 2005 und 2006 in Bollywood begann, Filme zu drehen, und ihre Cousine ist eine weitere berühmte Schauspielerin: Rani Mukerji.
Kajol machte anfangs mit Baazigar auf sich aufmerksam. Schon 1995 hatte sie das Glück von dem damaligen Debütanten, aber heute sehr erfolgreichen Regisseur, Aditya Chopra für seinen Film Dilwale Dulhania Le Jayenge – Wer zuerst kommt, kriegt die Braut vor die Kamera zu treten. Der Film wurde zu einem großen Erfolg und lief ungewöhnlich lange in den indischen Kinos. Im Bombayer Kino Maratha Mandir läuft er noch heute ununterbrochen (seit 20. Oktober 1995). Mit dem Schauspieler Shah Rukh Khan bildete Kajol in sechs Filmen – Baazigar (1993), Karan Arjun (1995), Dilwale Dulhania Le Jayenge – Wer zuerst kommt, kriegt die Braut (1995), Kuch Kuch Hota Hai – Und ganz plötzlich ist es Liebe (1998), In guten wie in schweren Tagen (In guten wie in schweren Tagen) und zuletzt My Name Is Khan (2010) – ein erfolgreiches Leinwandpaar. In den deutschsprachigen Fassungen dieser Filme wurde sie von Natascha Geisler synchronisiert.
Im September 1998 tourte sie erstmals in dem Megastars-Konzert Awesome Foursome mit Shahrukh Khan Neueste Bogner Skijacken Online Shop, Akshay Kumar und Juhi Chawla. Gemeinsam traten sie auf die Bühne und tanzten zu ihren größten Film Hits.
Kajol ist mit dem Bollywood-Schauspieler Ajay Devgan verheiratet

Bogner Herren Print Schwarz

Bogner Herren Pian-D Unten Skijacken Soft Shell Bequem Gefüttert mit einem Husky Print Schwarz

BUY NOW

€1.699,93
€425,00

. Obwohl sie nach Kabhi Khushi Kabhie Gham fünf Jahre keinen Film mehr gedreht hat, weil sie sich auf ihre Familie und ihre Tochter Nysa (* 20. April 2003) konzentrieren wollte, kehrte sie 2005 in die Schlagzeilen zurück, da sie nun für eine Firma, die Diamanten vertreibt, warb und zusammen mit ihrem Ehemann Ajay Devgan einen Werbespot drehte.
2006 gab sie ihr Comeback mit dem Film Fanaa (übersetzt: Zerstörung) unter der Regie von Kunal Kohli, in dem sie die Filmpartnerin von Aamir Khan ist. Für ihre Rolle des blinden Kashmirmädchens Zooni Ali Beg bekam sie viele wichtige Auszeichnungen billig Puma Fußballschuhe Steckdose 2016, unter anderem den Filmfare Award für die beste Hauptdarstellerin. Dies ist mittlerweile der vierte Filmfare Award, den Kajol für die beste Hauptrolle erhalten hat. Am 11. April 2008 kam ihr Film U, Me Aur Hum – Für immer wir, unter der Regie ihres Ehemannes, in die Kinos. Einen Tag vor der Veröffentlichung des Films verstarb ihr Vater an einem Herzinfarkt.
Seit einiger Zeit konzentriert sich Kajol auf hilfsbedürftige, indische Kinder von Witwen, die bislang keine Möglichkeiten hatten, Schulen zu besuchen. Sie wurde zum Botschafter von Loomba Trust gewählt, deren Präsident Cherie Blair ist. Für ihr soziales Engagement wurde Kajol nun mit dem Karamveer Puraskar Award ausgezeichnet.
Am 11./12. Februar 2010 feierte My Name Is Khan Weltpremiere bei der 60. Berlinale. Die Aufführung erfolgte außerhalb des Wettbewerbs. Regisseur Karan Johar war mit Kajol und dem Hauptdarsteller Shahrukh Khan anwesend. Für ihre Rolle als Mandira bekam sie ihren fünften Filmfare Award als beste Hauptdarstellerin. Nun hält sie mit ihrer Tante Nutan mit fünf Auszeichnungen den Rekord in dieser Kategorie. Es ist ihr siebenter insgesamt.
Aufgrund der Geburt ihres zweiten Kindes Yug am 13. September 2010 zieht sich Kajol wieder aus dem Filmgeschäft zurück. Dennoch ist sie noch eine Weile auf der Kinoleinwand zu sehen. We are Family lief weltweit ab dem 3 2015 Rabatt adidas Trikots online. September und Ende Dezember 2010 erschien der Live-Action-Animationsfilm Toonpur Ka Superrhero.
2011 bekam Kajol den Padma Shri für ihre Mitwirkung im indischen Kino.
Kajol wurde als die ikonischste Schauspielerin Indiens gewählt und stellte somit indische Schauspiellegenden wie Madhubala oder Rekha in den Schatten. Die Umfrage wurde von Indiens größter und bekanntester Film- und Unterhaltungszeitschrift Filmfare erstellt. Die Online-Abstimmung lief seit Oktober 2011.
Nominierungen:
Nominierungen:
Nominierungen:
Nominierungen:
Nominierungen:

Nadar

Nadar, Autoportrait (vers 1860).
signature
modifier – modifier le code – modifier Wikidata
Nadar, pseudonyme de Gaspard-Félix Tournachon, est un caricaturiste, écrivain, aéronaute et photographe français, né le 5 avril 1820 ou le 6 avril 1820, à Paris (selon les sources) et mort le 20 mars 1910 dans la même ville,.
Il publie à partir de 1854 une série de portraits photographiques d’artistes contemporains, parmi lesquels Daniel-François-Esprit Auber, Michel Bakounine, Théodore de Banville, Charles Baudelaire, Hector Berlioz, Sarah Bernhardt, Jean-Baptiste Camille Corot, Gustave Courbet, Gustave Doré, Jules Favre, Loïe Fuller, Victor Hugo, Zadoc Kahn, Charles Le Roux, Franz Liszt, Édouard Manet, Guy de Maupassant, Gérard de Nerval, Jacques Offenbach, les frères Élie Reclus et Élisée Reclus, Gioachino Rossini, George Sand, Hector de Sastres, Jules Verne, Richard Wagner.
Trop souvent réduit à son rôle de photographe, il était aussi un écrivain prolifique dans des genres aussi variés que le roman, la nouvelle, le poème en prose, la brève de comptoir, le témoignage, la plaidoirie ou (sa spécialité) le portrait littéraire.
Le pseudonyme Nadar a également été utilisé par une société constituée autour de son frère Adrien Tournachon sous les formes Nadar jeune et Nadar jne, provoquant parfois la confusion. Un arrêt de la Cour impériale de Paris lui a restitué en 1857 la propriété exclusive de ce pseudonyme, sous lequel il signera ses écrits et qui sera utilisé par son atelier photographique sous la gouverne de son fils Paul.

Grand, les cheveux roux, les yeux effarés, fantasque à la jeunesse vagabonde, il se définit lui-même comme « un vrai casse-cou, un touche-à-tout, mal élevé jusqu’à appeler les choses par leur nom, et les gens aussi ».
Ses parents étaient d’origine lyonnaise. Son père, Victor Tournachon, imprimeur et libraire, s’était installé dans la capitale comme éditeur. Le jeune Gaspard-Félix fréquente différents internats de la région parisienne, alors que son père connaît des revers de fortune. Il étudie notamment au Collège Bourbon devenu le lycée Condorcet.
Contrairement à ce qu’affirment plusieurs sources,,, il n’a jamais fréquenté l’École des mines de Saint-Étienne. Gaspard-Félix commence en réalité des études de médecine à Lyon ; cependant sans soutien financier, à la mort de son père en 1837, il se voit obligé d’y renoncer pour gagner le pain quotidien de sa famille, dont il a désormais la charge et qui comprend sa mère et son jeune frère, Adrien Tournachon, plus jeune de cinq ans.
Ayant travaillé dans différentes rédactions de journaux lyonnais avant de revenir s’installer à Paris, il effectue divers travaux dans les « petites feuilles » de la presse parisienne. Il collabore à la fondation par Polydore Millaud d’un journal judiciaire, L’Audience, et fréquente le milieu de la jeunesse artistique popularisé par le roman de Murger : Scènes de la vie de bohème. Il commence à y côtoyer Gérard de Nerval, Charles Baudelaire et Théodore de Banville. Ses amis artistes le surnomment Tournadar à cause d’une habitude répandue dans la jeunesse rebelle vers 1840 de rajouter à la fin de certains mots la terminaison dar. Bientôt une abréviation transforme ce nom de guerre en pseudonyme Nadar.
La vie est très dure et il subsiste en utilisant divers expédients ; il écrit des romans, dessine des caricatures. Grâce à l’aide financière d’un ami, il se lance euro de foot 2016 outlet, à dix-neuf ans, dans l’aventure de la création d’une revue se voulant prestigieuse, Le Livre d’or, dont il devient le rédacteur en chef. Grâce à ses relations, il s’assure la collaboration de personnalités, dont Balzac, Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Gavarni et Daumier. L’aventure est obligée de s’arrêter au troisième numéro.
Après cet échec, Gaspard-Félix reprend du service dans les gazettes comme caricaturiste, tout en continuant à publier des nouvelles et des billets fantaisistes. À la veille de la révolution de 1848, il obtient la consécration avec son premier dessin-charge publié dans le journal Le Charivari.
Le 30 mars 1848, il s’engage avec son frère dans la légion polonaise, pour porter secours à la Pologne. Son passeport est au nom de Nadarsky. Il est fait prisonnier et confiné dans une mine, puis il refuse le rapatriement gratuit et revient à pied. Deux mois plus tard, il sera de retour à Paris, coiffé d’une chapka de couleur groseille, après un long voyage lors duquel il fut arrêté en Saxe par des représentants du gouvernement prussien.
Rapidement après son retour, il est engagé comme agent secret par l’éditeur Jules Hetzel, alors chef du cabinet du ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire. Sa mission est de se renseigner sur d’éventuels mouvements de troupes russes à la frontière prussienne.
De retour à Paris, il reprend ses activités de caricaturiste auprès de petits journaux, tandis que sa renommée s’établit peu à peu. À partir de 1851, il s’attèle à un grand projet de Musée des gloires contemporaines, pour lequel, avec l’aide de plusieurs collaborateurs, il rencontre les grands hommes du moment afin de les dessiner. L’ensemble de ce travail concerne plus de trois cents grands hommes de l’époque sur un total de plus de 1 000 vignettes et constitue un panthéon qui lui apportera la notoriété, sous le nom de Panthéon Nadar en quatre feuillets, dont un seul paraît.
Il n’hésite pas à caricaturer sa propre activité de photographe. Par exemple, dans le numéro 20 du “petit journal pour rire” dont il était rédacteur en chef, en première page, il y a une caricature signé Nadar dont le titre est “une théorie photographique par Nadar” avec pour commentaire : “Monsieur, c’est pour le portrait de mon mari qui est mort il y a deux ans à Buenos-Ayres : je voulais le faire peindre de mémoire, mais on m’a dit que la photographie faisait bien plus ressemblant que la peinture…”.
Gérard de Nerval.
Alphonse Karr.
Alfred de Vigny.
Sa nouvelle aisance lui permet d’emménager dans un pavillon mansardé de la rue Saint-Lazare, où il peut disposer d’un jardin bénéficiant de la lumière naturelle. C’est dans ce jardin que seront réalisés ses chefs-d’œuvre sortie de chemise de football adidas, continuant l’œuvre des portraits entreprise avec la caricature, désormais continuée avec une nouvelle technique : la photographie.
À partir de cette époque, la technique du portrait est maîtrisée et les travaux sont de qualité. Les prix évoluent à la baisse. De nombreux ateliers photographiques ouvrent et les personnalités — les élites du monde des arts

Bogner Ski Bleu Jaune Rouge

2015 Bogner Ski Wear Hommes Kanoa-D Ski Doudoune 3059 Noir Bleu Jaune Rouge

BUY NOW

€1.475,56
€407,00

, des lettres, mais aussi de la politique, du théâtre et même de l’Église — peut-être attirés par leur côté narcissique, n’hésitent pas à « se faire tirer le portrait ». Ce sont ces œuvres que l’on retrouve dans les papeteries sous forme d’estampes et de photographies.
En 1854, il se marie avec Ernestine Constance Lefèbvre, jeune femme issue d’une riche famille protestante. Malgré le mariage, il continue d’offrir l’hospitalité à ses nombreux amis, comme à l’époque de la Bohème. Nadar se brouille avec son frère cadet, qui s’était lui aussi lancé, avec son appui, dans le métier de photographe-portraitiste, mais voulait aussi utiliser le nom de «Nadar». Il s’ensuit un procès gagné par Félix en 1857.
Nadar souhaite que l’appareil de photographie puisse désormais être emporté à l’extérieur et en voyage, aussi facilement que le chevalet du peintre, il va commencer aussi à expérimenter la photographie embarquée dans un ballon, il fut donc, dès 1858 le pionnier de la photographie aérienne, avec ses vues du Petit Bicêtre. Daumier représenta Nadar opérant avec difficulté lors d’une ascension aérienne, avec cette légende prémonitoire : Nadar, élevant la photographie à la hauteur de l’Art le 25 mai 1862.
En 1860, manquant de place, Nadar déménage de la rue Saint-Lazare au boulevard des Capucines. Il fait installer au fronton de son immeuble une immense enseigne, dessinée par Antoine Lumière et éclairée au gaz.
L’atelier de Nadar au 35, boulevard des Capucines, en 1860.
Autoportrait,1854.[réf. nécessaire]
Georges Clemenceau par Nadar.
Il expérimente l’éclairage à la poudre de magnésium, plus facile à brûler qu’en bloc. Complexe à mettre en œuvre, ce procédé, qui consiste à brûler de la poudre de magnésium, s’avère très dangereux car le magnésium est inflammable et dégage beaucoup de fumée. De plus, le déclenchement du flash se faisant manuellement, il arrivait qu’il ne se produise pas au bon moment (trop tôt ou trop tard). Nadar tente ensuite une nouvelle expérience qu’il décrit dans son livre « Quand j‘étais photographe » :
« Je tentai de tamiser ma lumière en plaçant une glace dépolie entre l’objectif et le modèle, ce qui ne pouvait m’amener à grand chose ; puis plus pratiquement je disposai des réflecteurs en coutil blanc, et enfin un double jeu de grands miroirs répercutant par intermittences le foyer lumineux sur les parties ombrées. J’arrivai ainsi à ramener mon temps de pose à la moyenne diurne et finalement je pus obtenir des clichés à rapidité égale et de valeur tout à fait équivalente à celle des clichés exécutés quotidiennement dans mon atelier. »
Il effectue une démonstration pour le journal La Presse scientifique et dépose le brevet de photographie à la lumière artificielle en février 1861. Nadar est conscient de la portée de son invention. Désormais, il est possible de révéler au public le monde souterrain. Il le prouve en s’attaquant à un nouveau chantier : la photographie des sous-sols de Paris, c’est-à-dire les catacombes et les égouts.
En avril 1874, la première exposition des peintres impressionnistes se produit dans son ancien studio. On lui en a souvent attribué l’organisation ; en fait, il s’agissait de son ancien studio qu’il louait. Il est aussi possible, mais non prouvé, qu’il ait demandé à son locataire d’abriter les impressionnistes, mais il ne fut pas en tout cas l’organisateur de l’exposition.
Après le déménagement de son atelier rouge, sa femme lance et gère, avec 20 salariés, un nouvel établissement “fort aristocratique” rue d’Anjou-Saint-Honoré dont son fils deviendra très jeune le directeur artistique.
Nadar a fustigé les canons de représentation et soccer jerseys 2016 outlet, écœuré par l’évolution de la production raille ses concurrents, qui se contentent « d’un format à peu près unique, singulièrement pratique pour l’espace de nos logements bourgeois. Sans s’occuper autrement de la disposition des lignes selon le point de vue le plus favorable au modèle, ni de l’expression de son visage, non plus que de la façon dont la lumière éclaire tout cela. On installait le client à une place invariable, et l’on obtenait de lui un unique cliché, terne et gris à la va-comme-je-te-pousse ».
Très curieux des nouveautés techniques de son temps, il se lança avec passion dans le monde des ballons.
Grâce aux frères Louis et Jules Godard, aéronautiers aguerris (Eugène Godard), il réalise la première photographie aérienne de Paris en 1858, d’un « vol captif » à 80 mètres au-dessus du Petit-Bicêtre (actuel Petit-Clamart). Il est obligé d’alléger au maximum et ne peut embarquer sa guillotine horizontale. Leur coopération durera jusqu’en 1863 (grave brouille lors de la construction du ballon « Le Géant »).
Les aventures de Nadar inspireront Jules Verne pour Cinq semaines en ballon écrit en 1862. Un des héros de De la Terre à la Lune et Autour de la Lune — romans parus en 1865 et 1869 — s’appelle d’ailleurs Michel Ardan, anagramme de Nadar.
Jules Verne le décrit ainsi :
« C’est un homme de 42 ans, grand, mais un peu voûté déjà, comme ces cariatides qui portent des balcons sur leurs épaules. Sa tête forte, véritable hure de lion, secouait par instants une chevelure ardente, qui lui faisait une véritable crinière. Une face courte, large aux tempes, agrémentée d’une moustache hérissée comme les barbes d’un chat et de petits bouquets un peu égarés, un regard myope, complémentaient cette physionomie éminemment féline. »
— extrait de De la Terre à la Lune
En 1863, il fonde la Société d’encouragement de la navigation aérienne au moyen du plus lourd que l’air. Il fait construire un immense ballon, « Le Géant », haut de 40 mètres et contenant 6 000 m³ de gaz, dont les ascensions publiques devaient réunir de quoi financer les travaux de la Société. Le 4 octobre, le premier vol du Géant a lieu à Paris avec 13 personnes à bord dont Jules Verne, mais également plusieurs invités. Le ballon perd rapidement de la hauteur et atterrit à Meaux, à moins de 100 kilomètres de Paris. Nadar recommence l’expérience le 18 octobre avec son épouse. Dans les environs de Hanovre, le ballon atterrit durement et est entraîné sur 16 kilomètres. Le récit de cette catastrophe par Nadar est repris par la presse dans toute l’Europe. D’autres ascensions auront lieu mais sans le succès public escompté. Nadar doit donc arrêter l’aventure du Géant par manque d’argent.
Il fonde en 1867 avec d’autres passionnés comme lui, la revue L’aéronaute. En 1870-1871, lors du siège de Paris par les Allemands, il constitue de son propre chef une « Compagnie d’Aérostiers » avec Camille Legrand, dit Dartois, et Jules Dufour, dit Duruof, dont le but est la construction de ballons militaires pour les mettre à la disposition du gouvernement. Ils établissent un campement sur la place Saint-Pierre, au pied de la butte Montmartre, où naît la poste aérienne du siège. Les ballons permettaient de surveiller l’ennemi, d’établir des relevés cartographiques et également d’acheminer du courrier. Nadar baptise ses ballons : le George-Sand, l’Armand-Barbès et le Louis-Blanc. C’est à bord de l’Armand-Barbès que Léon Gambetta, ministre de l’Intérieur, quitte Paris le 7 octobre 1870 pour se rendre à Tours afin d’y organiser la résistance à l’ennemi. Mais le gouvernement se détourne de Nadar, jugé trop “révolutionnaire”, et préfère financer d’autres entreprises.
Au total, 66 ballons seront construits entre le 23 septembre 1870 et le 28 janvier 1871 qui transporteront 11 tonnes de courrier, soit 2,5 millions de lettres. Cinq des ballons seront capturés par l’ennemi. Cette première fabrication en série d’aéronefs, marque la naissance officielle de l’industrie aéronautique. Deux « usines » avaient été installées dans les gares de chemin de fer réquisitionnées : les frères Godard à la gare de Lyon et Dartois et Yon à la gare du Nord.
Autoportrait en ballon.
Catastrophe du ballon Le Géant en 1863, non loin de Hanovre, gravure d’Henry de M.
Seconde ascension du Géant. Paris, Champ de Mars, 18 octobre 1863. Photographie anonyme.
Après l’épisode de la Commune, Nadar se retrouve complètement ruiné et recommence brièvement une activité dans la photographie, mais pour réaliser avant tout des travaux qui lui assurent sa subsistance.
En 1886, il accompagne son fils Paul Tournachon pour réaliser une interview du chimiste Eugène Chevreul illustrée par des photos. Ce double travail, paru le 5 septembre dans le Journal illustré peut certainement être considéré comme le premier reportage photographique réalisé en même temps que l’entretien journalistique dont Paul assure l’illustration.
En 1887, il s’installe au manoir de l’Ermitage de la Forêt de Sénart où il accueille ses amis dans le besoin, jusqu’en 1894. Il est alors ruiné et malade, sa femme est devenue hémiplégique à la suite d’un choc affectif concernant son fils. Décidé cette même année 1894 à s’installer avec sa chère femme malade dans le Midi, Nadar tente de nouveau sa chance à l’âge de 77 ans. Il laisse à son fils la gestion de ses affaires à Paris, et fonde à Marseille un atelier photographique. Nadar, «doyen des photographes français» devient dans la région de Marseille une véritable gloire et se lie d’amitié avec l’écrivain Frédéric Mistral.
À cette époque, Nadar s’intéresse à la photostérie, application de la photogravure qui donne une image en relief rappelant la sculpture. C’est lui qui fait sortir la photostérie du laboratoire où Lernac, son inventeur, l’eut peut-être laissée dormir. Et c’est lui qui, par sa connaissance approfondie de la technique photographique, parvient à la rendre industriellement pratique.
En 1900, Nadar triomphe à l’Exposition Universelle de Paris, avec une rétrospective de son œuvre, organisée par son fils.
En 1904, il revient à Paris. Il y décède le 20 mars 1910 à quelques jours de ses 90 ans.
Les relations entre le Félix Nadar et son fils, Paul, ont été compliquées. Marchant sur les traces de son père, Paul se lance dans la photographie à son tour et devient très jeune le véritable directeur artistique de l’atelier sous l’égide de son père. Il réalisé une série de photographies du chimiste Eugène Chevreul en 1886 pendant l’interview que le centenaire donne à son père. Toutefois, décalage de générations oblige, des divergences artistiques apparaissent entre le père et le fils. Tandis que Félix Nadar privilégiait les poses solennelles et graves, son fils avait une conception plus fantaisiste de la photographie. Paul utilise parfois des trucages et s’intéresse davantage aux gens du spectacle.
Le pseudonyme Nadar fut utilisé pendant quelque temps par son frère Adrien pour ses photographies, sous les formes Nadar jeune et Nadar jne. Cette signature provoqua la confusion et fut la cause d’un procès entre les deux frères, de mars 1856 à décembre 1857, qui permit à Félix d’être le seul utilisateur du pseudonyme. Ce procès fut l’un des premiers de ce genre, sur le statut d’auteur photographe.
Son fils, Paul, réutilisa plus tard le pseudonyme avec la permission de son père.
La Bibliothèque historique de la ville de Paris ainsi que le Musée Carnavalet se partagent un fonds Nadar consacré à l’aérostation, acheté par la Ville de Paris et composé d’environ 2500 manuscrits.
En Belgique, les barrières de police sont aussi nommées barrières Nadar à la suite de sa visite à Bruxelles du 26 septembre 1864 avec le ballon géant où il fit ériger des barrières mobiles afin de garder à distance la foule qui se massait au jardin botanique, qui ont impressionné les Bruxellois.
Sur les autres projets Wikimedia :

Marie-Anne Collot

Marie-Anne Collot (1748 – 24 February 1821) was a French sculptor. She was the student and daughter-in-law of Etienne Falconet and is most well known as a portraitist, close to the philosophic and artistic circles of Diderot and Catherine the Great.

Marie-Anne Collot was born in Paris and started to work as a model at the age of 15 in the workshop of Jean-Baptiste II Lemoyne. He had a determining influence on her career as a portraitist. She then entered Etienne Falconet’s workshop, who was a close friend of Diderot. She became Falconet’s pupil and faithful friend jack wolfskin jackets. Her younger brother became an apprentice at the publisher’s André Le Breton, who was one of the four publishers of Diderot and D’Alembert’s Encyclopédie.
Her first works consisted of terracotta busts of Falconet’s friends including Diderot, the actor Préville in the role of Sganarelle in “Le médecin malgré lui” by Molière, and Prince Dimitri Alexeievich Galitzine, Russian ambassador. Many other works are now lost.
From then on everyone recognised her talent, sincerity and lively spirit.
In October 1766 Marie-Anne Collot accompanied Falconet to St. Petersburg, when he was invited by Catherine the Great with a view to creating an equestrian statue of Peter the Great.
She sculpted the portraits of members of the Russian Court. They marvelled at the talent of this young woman sculptor, they could remember none other, and she was only 18 years old.
In December of the same year she presented her work to the Imperial Academy of Arts, of which she was elected a member on 20 January 1767.
She received a comfortable pension, which to her represented a fortune.
Collot sculpted a bust representing Falconet at Catherine the Great’s request. This is now in the Museum of Fine Art in Nancy, France. She also requested a bust of Diderot in 1772. When Falconet saw its quality it is said that he destroyed the one he had made himself of Diderot. The bust is in the State Hermitage Museum in St. Petersburg.
Then followed busts of Henry IV of France, Sully, Voltaire, and possibly one of D’Alembert (now lost?). Also several of the Empress herself, the Grand Duke Paul I and his wife the Grand Duchess Natalia, as well as marble medallions of historical characters and people associated with the Russian court; Peter the Great, the Empress Elizabeth 2016 maje clothing, and Lady Cathcart, the wife of Lord Cathcart, British Ambassador to Russia. She also made a superb bust of their daughter Mary. It was said that there started to be a shortage of marble in St. Petersburg.[citation needed]
Falconet left it to his protégée, so gifted for sculpting portraits, the difficult task of making the head of Peter the Great for the equestrian statue called “The Bronze Horseman” in St. Petersburg. He studied how to make it and submitted a project which satisfied everybody.
In 1777 Marie-Anne Collot married the painter Pierre-Etienne Falconet in St coast dresses outlet. Petersburg. He was the son of Etienne Falconet. A daughter was born of the union a year later. The marriage was however unhappy and short-lived. Madame Falconet returned to France in 1778 with her baby.
In 1782 Collot went to Holland at the invitation of her friend, Princess Galitzine. While there, she sculpted the marble busts of William, Prince of Orange, and of his wife, Princess Wilhelmina of Prussia.
Collot gave up sculpting completely, concentrating from then on on her daughter’s education and helping her father-in-law who had fallen gravely ill. She continued to do so until his death in 1791.
The French Revolution completely upset the world of artists, writers and philosophers. With her master, her husband and her friends having died, in 1791 Madame Falconet bought a country estate at Marimont, near the village of Bourdonnay in Moselle, France. She retired to there and led a peaceful life giuseppe zanotti sale. She died in Nancy, and is buried at Bourdonnay.
Grand Duchess Natalia Alexeievna
Mary Cathcart
Étienne Maurice Falconet
Pierre-Etienne Falconet
Demetrius Alekseyevich Gallitzin

Jérome Polenz

* Senior club appearances and goals counted for the domestic league only and correct as of 12:35, 26 September 2015 (UTC). † Appearances (goals)
Jérome Polenz (born 7 November 1986) is a German football player who plays for Brisbane Roar in the A-League.

Polenz was born in Berlin jimmy choo shoes, Germany, to an Algerian father and a German mother. Polenz first began his youth career with SC Siemensstadt at the age of seven. After stints within the youth systems of CFC Hertha 06 and TeBe Berlin, he joined SV Werder Bremen in 2002. After three years on Bremen’s reserve team he made his first team debut on 4 February 2006, beating Mainz 4–2. Following his debut Karen Millen Online 2016, Polenz would sign a new contract, keeping him until 2009. He has appeared in three matches but has yet to net a goal. During his football career, Polenz attended the Gymnasium Obervieland and graduated with an Abitur diploma.
Polenz went to Alemannia Aachen in summer 2007. On 10 August 2007, Polenz made his debut in a 2–2 draw against Carl Zeiss Jena and made 24 appearance in his first season despite injuries and later on the season, Polenz has been featured less, due to injuries came back.
On 11 May 2010, he signed for Union Berlin for the 2010–11 season. After a half season at Union Berlin, Polenz, along with Kenan Şahin, was barred from the first team squad and instead, the duo was trained in the reserve squad. After that, Polenz didn’t play again and just made six appearances. After nine months without playing in the first team, Polenz was called back into the first team and after being yet used in the substitute bench for the last four games, Polenz made his first appearance, coming on as a substitute in a 2–1 win over Eintracht Braunschweig. However, Polenz couldn’t managed to become a regular player at the club and at the end of the season, Polenz was released by the club.
On 21 August 2012, Polenz signed a contract to be an inaugural squad member of Western Sydney Wanderers of Australia. The club made their debut in a 0–0 draw against Central Coast Mariners, where Polenz played in the right back position on 6 October 2012. At Western Sydney Wanderers, Polenz established himself in the right-back position in the starting eleven and led the club in first position on the table in their inaugural season.
Polenz scored his first ever senior goal in the Western Sydney Wanderers 1 all draw with Wellington Phoenix in Round 2 of the 2013–14 A-League season.
At the eve of the summer transfer window in 2014, Sarpsborg 08 signed Polenz for the remainder of the season.
At the beginning of the A-League transfer window in 2015, Polenz was signed by Brisbane Roar as their last foreign player lancel taschen online. He had been trialing with the club since the middle of December 2014 and signed a deal which binds him until the end of the 2016–17 season.
He has also made appearances for the U20 and U19 Germany national football teams. Polenz played a part in the 2005 UEFA European Under-19 Football Championship in the group stage against Serbia and Montenegro coming on as a substitute in the 78th minute replacing Markus Heppke cheap bags sale. He was unable to take part in the remaining fixtures of the group stage and the semi-final against France due to an injury and returned to Germany prior to the match alongside Sascha Dum and Markus Steinhöfer who were also injured[citation needed].

SMS Zähringen

SMS Zähringen (“His Majesty’s Ship Zähringen”) was third ship of the Wittelsbach class of pre-dreadnought battleships of the German Imperial Navy. Laid down in 1899 at the Germaniawerft shipyard in Kiel, she was launched on 12 June 1901 and commissioned on 25 October 1902. Her sisters were Wittelsbach, Wettin, Schwaben and Mecklenburg; they were the first capital ships built under the Navy Law of 1898, brought about by Admiral Alfred von Tirpitz.
Zähringen saw active duty in the I Squadron of the German fleet for the majority of her career 2016 hermes schoenen. The ship was rapidly superseded by new “all-big-gun” warships, however, and as a result served for less than eight years before being decommissioned on 21 September 1910. After the start of World War I in August 1914, Zähringen was brought back to active duty in the IV Battle Squadron. The ship saw limited duty in the Baltic Sea against Russian forces, though the threat from British submarines forced the ship to withdraw by 1916.
Zähringen was converted into a target ship in 1917 for the remainder of the war. In the mid-1920s, Zähringen was heavily reconstructed and equipped for use as a radio-controlled target ship. She served in this capacity until 1944, when she was sunk in Gotenhafen by British bombers during World War II. The retreating Germans raised the ship and moved it to the harbor mouth where they scuttled it to block the port. Zähringen was broken up in situ in 1949–50.

Zähringen was 126.8 m (416 ft 0 in) long overall and had a beam of 22.8 m (74 ft 10 in) and a draft of 7.95 m (26 ft 1 in) forward. The ship was powered by three 3-cylinder vertical triple expansion engines that drove three screws. Steam was provided by six naval and six cylindrical coal-fired boilers. Zähringen’s powerplant was rated at 14,000 metric horsepower (13,808 ihp; 10,297 kW), which generated a top speed of 18 knots (33 km/h; 21 mph). She had a crew of 30 officers and 650 enlisted men.
Zähringen’s armament consisted of a main battery of four 24 cm (9.4 in) SK L/40 guns in twin gun turrets,[a] one fore and one aft of the central superstructure. Her secondary armament consisted of eighteen 15 cm (5.9 inch) SK L/40 guns and twelve 8.8 cm (3.45 in) SK L/30 quick-firing guns. The armament suite was rounded out with six 45 cm (18 in) torpedo tubes, all submerged in the hull; one was in the bow, one in the stern, and the other four were on the broadside. Her armored belt was 225 millimeters (8.9 in) thick in the central portion that protected her magazines and machinery spaces, and the deck was 50 mm (2.0 in) thick. The main battery turrets had 250 mm (9.8 in) of armor plating.
Zähringen’s keel was laid on 21 November 1899, at Friedrich Krupp’s Germaniawerft dockyard in Kiel. She was ordered under the contract name “E”, as a new unit for the fleet. The Wittelsbach class was the first battleship class built under the terms of the Navy Law of 1898 prada zonnebril 2016, the chief proponent of which was Admiral Alfred von Tirpitz. Zähringen was launched on 12 June 1901, with her launching speech given by Frederick I, Grand Duke of Baden and head of the House of Zähringen; his wife, Grand Duchess Louise, christened the ship. Zähringen was commissioned on 25 October 1902, and began her sea trials, which lasted until 10 February 1903. She thereafter replaced the battleship Brandenburg in the I Squadron of the Active Fleet.
In 1905 the German fleet was reorganized into two squadrons of battleships. Zähringen was assigned to the I Division of I Squadron, alongside her sisters Wettin and Wittelsbach. The German fleet at that time consisted of another three-ship division in the I Squadron and 2 three-ship divisions in the II Squadron. This was supported by a reconnaissance division, composed of two armored cruisers and six protected cruisers.
The Deutschland-class battleships—the most powerful battleships yet built in Germany—were beginning to enter service by 1907. This provided the Navy with enough ships to form two full battle squadrons of eight ships each. The fleet was then renamed the Hochseeflotte (High Seas Fleet). On 21 September 1910, Zähringen was decommissioned and her crew was transferred to the new dreadnought Rheinland, which had recently been completed. In 1912, Zähringen and her sisters were recommissioned as the III Squadron of the High Seas Fleet to augment the forces available for the annual summer fleet maneuvers in the North Sea. The exercises began on 2 September and were conducted in the area between Wilhelmshaven, Helgoland, and Cuxhaven. While on maneuvers southwest of Helgoland on 14 September 1912, Zähringen accidentally rammed the torpedo boat G171. The torpedo boat was cut in half and quickly sank; six men drowned and a seventh died after being pulled from the sea.
By 1914, Zähringen and her sisters were removed from active service and placed in the reserve squadron. However, after the outbreak of World War I in August 1914, Zähringen and the rest of her class were mobilized to serve in the IV Battle Squadron, under the command of Vice Admiral Ehrhard Schmidt. Starting on 3 September, the IV Squadron, assisted by the armored cruiser Blücher, conducted a sweep into the Baltic. The operation lasted until 9 September and failed to bring Russian naval units to battle. In May 1915, IV Squadron, including Zähringen, was transferred to support the German Army in the Baltic Sea area. Zähringen and her sisters were then based in Kiel.
On 6 May, the IV Squadron ships were tasked with providing support to the assault on Libau. Zähringen and the other ships stood off Gotland in order to intercept any Russian cruisers that might try to intervene in the landings, which the Russians did not attempt. On 10 May, after the invasion force had entered Libau, the British submarines HMS E1 and HMS E9 spotted the IV Squadron, but were too far away to make an attack. Zähringen and her sisters were not included in the German fleet that assaulted the Gulf of Riga in August 1915, due to the scarcity of escorts 2016 hermes birkin. The increasingly active British submarines forced the Germans to employ more destroyers to protect the capital ships.
By 1916, the increasing threat from British submarines in the Baltic convinced the German navy to withdraw the elderly Wittelsbach-class ships from active service. Zähringen was initially used as a training ship in Kiel. In 1917, the ship was used to train stokers but then became a target ship.
As of April 1919, Zähringen lay in the harbor in Danzig; the ship had been decommissioned but retained its armament. According to Article 181 of the Treaty of Versailles, Zähringen and her sisters were to be demilitarized 2016 chanel schoenen. This would permit the newly reorganized Reichsmarine to retain the vessels for auxiliary purposes. Zähringen was therefore stricken from the navy list on 11 March 1920 and disarmed. She was then used as a hulk in Wilhelmshaven until 1926.
In 1927–28, the Reichsmarine rebuilt the ship as a radio-controlled target vessel. The ship had its engine system overhauled; the three-shaft arrangement was replaced by a pair of 3-cylinder, vertical triple expansion engines. These were supplied with steam by two naval oil-fired, water-tube boilers. The system was designed to be operated remotely via wireless telegraph. The new propulsion system provided a top speed of 13.5 knots (25.0 km/h; 15.5 mph). The superstructure was also cut down and the hull was filled with cork. When the conversion was completed, Zähringen displaced 11,800 metric tons (11,600 long tons). While not in use as a target, the ship was manned by a crew of 67. She served as a target vessel for the Reichsmarine and then the Kriegsmarine, together with the old battleship Hessen.
On 18 December 1944, the old ship was hit by bombs during an air raid on Gotenhafen and sank in shallow water. She was temporarily refloated and towed to the harbor entrance, where she was scuttled to block the port on 26 March 1945. The wreck was broken up in situ starting in 1949; work lasted until 1950.
Footnotes
Citations
Books
Journals

Calcio Côme

Maillots
modifier
Le Calcio Côme est un club italien de football évoluant en Ligue Pro (troisième échelon national) et fondé en 1907 sous le nom de Como Foot-Ball Club. Il est basé à Côme dans la province du même nom, en Lombardie.
Le club a disputé 13 saisons en Serie A (la première en 1949-1950 et la dernière en 2002-2003), avec comme meilleure performance une sixième place pour ses débuts en première division. Il a également participé à 33 saisons en Serie B, compétition qu’il a remportée trois fois.

Le Como Foot-Ball Club est fondé en 1907 par une assemblée de membres réunie au bar Taroni, situé via Cinque Giornate et premier siège du club.
Dans ses premières années, le Côme FCB dispute plusieurs matchs et tournois amicaux contre des équipes milanaises (U.S. Milanese) et suisses (Chiasso ou Bellinzona). Le 1er octobre 1911, le terrain de jeu de via dei Mille est inauguré par deux matchs amicaux : Internazionale-U.S. Milanese (8-0) et Côme-Bellinzona (3-1).
En 1913, le Côme FCB rejoint la Prima Categoria, première division à l’époque où il n’existait pas de championnat national. Il y reste jusqu’en 1922, quand, après une défaite 2-1 contre Plaisance en barrages, le club est rétrogradé. En 1927, il fusionne avec l’autre équipe majeure de la ville, l’Esperia Football Club, pour former l’Associazione Calcio Comense. Cette union est couronnée de succès puisque la même année, la neuve AC Comense remporte la Coupe Volta en battant notamment l’Inter et le Genoa.
L’année suivante, Côme s’installe dans son stade de Giuseppe Sinigaglia. Durant toute cette période, il continue de naviguer entre Serie B et Serie C, sans jamais réussir à retrouver la Serie A. En 1936, le club adopte pour la première fois sa dénomination actuelle de Calcio Côme. La fin des années 1930 et le début des années 1940 correspondent à la période d’activité d’Antonio Cetti, le meilleur buteur de l’histoire du club. En 1945, alors que le championnat national n’a pas encore repris ses droits après la guerre, le club remporte le Tournoi Lombard face à des équipes comme l’AC Milan et l’Inter Milan.
Admise en Serie B lors de la reprise de la compétition officielle en 1945-1946 crampons de football de puma pas cher, l’équipe y reste trois ans avant d’obtenir, en 1949, la première promotion en Serie A de son histoire. Pour sa première saison, elle réussit à obtenir une sixième place ted baker robes 2016, sa meilleure performance à cet échelon. Après quatre années marquées par une première place à la troisième journée en 1951-1952, le club est relégué en 1953.
De retour en Serie B, le Calcio Côme traverse deux décennies difficiles, durant lesquelles il recommence à alterner entre deuxième division et Serie C. Confronté à des difficultés sociétaires et juridiques, le club connaît des années 1960 difficiles et n’arrive pas à se rapprocher de la Serie A, avec des résultats très irréguliers.
Après une décennie 1970 du même acabit (excepté un passage en première division en 1975-1976), les lariani, emmenés notamment par le jeune Pietro Verchowod bogner ski wear, connaissent une double promotion et passent de 1978 à 1980 de la Serie C1 à la Serie A. Ils y restent pour deux ans et passent tout près de remporter la Coupe Mitropa, avant de descendre une nouvelle fois en Serie B.
Cependant, le club remonte cette fois-ci assez vite, puisqu’il reparaît en Serie A dès la saison 1984-1985. S’ouvre alors sa meilleure période. En effet, Côme reste quatre ans d’affilée en première division et connaît quelques succès : record de buts encaissés à domicile (2 seulement) pour la saison de leur retour, et demi-finale de Coupe d’Italie perdue sur tapis vert contre la Sampdoria après avoir éliminé la Juventus et le Hellas Vérone champion d’Italie.
Cependant, après cinq années de résultats inédits pour le club, l’équipe sombre et est reléguée deux fois, se retrouvant en Serie C1 en 1990 2016 soccer jerseys en ligne. Pendant dix ans, elle ne va plus la quitter, à l’exception d’un éphémère passage en Serie B à l’occasion de la saison 1994-1995.
Finalement, Côme réussit à revenir en Serie A en 2002-2003, après des années difficiles. Mais cette joie est de courte durée : avant-dernier avec 24 points en 34 journées, il est relégué. En parallèle, le club connaît de graves difficultés financières et est vendu par le président Enrico Preziosi. Une spirale négative semble l’engloutir : en trois ans, il connaît autant de rétrogradations. De plus, le 22 décembre 2004, il est officiellement mis en faillite, et obligé de repartir au niveau amateur, en Serie D.
Après un redémarrage difficile, l’équipe enchaîne deux promotions consécutives en 2008 et 2009, jusqu’à atteindre la Lega Pro Prima Divisione où elle évolue actuellement.

Troides helena

Troides helena femelle
Nom binominal
Troides helena (Linnaeus maillots adidas en ligne, 1758)
Statut CITES
Annexe II , Rév. du 12/01/2005 Troides helena
Troides helena est une espèce de papillons de la famille de papilionidae du genre Troides.

Troides helena a été décrit par l’entomologiste Carl von Linné en 1758 sous le nom initial de Papilio helena.
Synonymes: Papilio pompeus Cramer, ; Papilio astenous Fabricius, 1775; Papilio helicaon Fabricius, 1793; Amphrisius nymphalides Swainson, 1833; Ornithoptera helena var. leda Staudinger, 1891 Sandro Outlet.
Troides helena se nomme Common Birdwing en anglais.
Troides helena est un grand papillon d’une envergure entre 130 mm à 170 mm, aux ailes postérieures festonnées soccer jerseys 2016 outlet, à la tête et au thorax noirs et à l’abdomen beige et jaune sur la partie ventrale 2016 Collection Sandro Femme.
Les mâles ont les ailes antérieures noires aux nervures très discrètement soulignées de blanc et les ailes postérieures jaunes veinées de noir avec une dentelure marginale noire.
Les femelles ont les ailes antérieures de couleur marron foncé à noir aux nervures discrètement soulignées de blanc et les ailes postérieures jaune veinées de marron avec une dentelure marginale marron et une ligne submarginale de triangles marron.
Les plantes hôtes de sa chenille sont des aristoloches, Aristolochia acumata, Aristolochia faveolata, Aristolochia indica, Aristolochia kaempferi, Aristolochia tagala et Aristolochia wallichii,.
Troides helena est présent dans le nord-est de l’Inde, en Indochine (Thaïlande, Vietnam, Birmanie), Malaisie, dans le sud de la Chine, en Indonésie dans l’archipel des Moluques, à Sumatra, à Bornéo à Bali et à Java.
Sur les autres projets Wikimedia :
Troides helena réside en forêt primaire et secondaire jusqu’à une altitude de 800 m ou 1 000 m,.
Troides helena est protégé.
Ce papillon figure sur une émission de l’île de Jersey de 1995 (valeur faciale : 60 p.).